Promenade par le ghotique

Route par la Barcelone Médiéval. Situé dans le quartier de Ciutat Vella, le quartier gothique est la partie la plus ancienne et l’une des plus belles zones de Barcelone.

Le quartier est délimité par Las Ramblas, Via Laietana, le Paseo de Colón et la Plaza de Catalunya et attire des milliers de touristes chaque jour dans un labyrinthe d’étroites rues médiévales. Nous commençons notre voyage sur les Ramblas près de la Place de Catalunya. Cette randonnée est un ancien torrent que canalisait l’eau jusqu’à la mer et limitait avec l’ancienne ville médiévale, puis que les remparts du XIIIe siècle se situaient dans cette zone-là.

Un siècle plus tard, la ville a élargi avec la construction d’un nouveau mur au-delà de la Rambla

Il était encore une zone de vergers, marchés et foires. Son développement est venu avec la démolition des remparts médiévaux au XIXe siècle

La Barcelone médiévale est née sur les ruines de Barcino, la ville romaine. La croissance de la population, avec la construction des immeubles, des églises et des palais gothiques ont conduit à la disparition des vestiges romans précédents. Les rues de la ville médiévale de Barcelone sont un lieu idéal pour profiter du centre-ville sans hâte, un scénario de vraiment plaisant.

La Plaça Nova -Place Neuve-, une des plus anciennes de la ville conserve encore deux anciennes tours romaines. En plus de la cathédrale, à la Plaça Nova nous trouvons La Pia Almoina (s. XV), une institution qui offre de la nourriture et de l’aide aux pauvres, et qu’abrite aujourd’hui le musée diocésain ainsi que le Palais épiscopal dont on conserve au premier étage une galerie du XIII.

Églises comme Santa Maria del Pi, dédiée à la Vierge ou Sant Felip Neri, l’église de Sant Just i Pastor ou celle dédié à la Mercè, patronne de la ville, sont des très intéressants bâtiments à visiter.

Le Palais de la Generalitat conserve une façade gothique originale du XVe siècle dans la rue du Bisbe. De cette façade gothique il faut mettre l’accent sur ses gargouilles, surtout celle de la princesse que représente la légende de Sant Jordi. Rappelons que la princesse a sauvé d’un dragon féroce qui terrorisait la population, Sant Jordi a tué la bête, et du sang du dragon a grandi une belle rose rouge.

Dans cette rue, nous trouvons un petit pont avec un joli balcon d’inspiration gothique. Il est en fait un arc néo-gothique (1928) que rejoint le Palais de la Generalitat avec un édifice religieux, la maison dels Canonges.